Découvrir les principales villes hongroises

Les principales villes de Hongrie, en plus de la capitale Budapest, sont Debrecen, Miskolc, Szeged, Pécs et Győr.

DEBRECEN

Département de Hajdú-Bihar - 211 000 habitants

Debrecen a été fondée au 14ème siècle par un chef militaire du roi Louis le Grand. Ville prospère grâce aux grands propriétaires terriens, elle se voit attribuer au siècle suivant les mêmes droits qu’à Budapest, reconnaissance de son influence. A partir de 1536, les habitants de Debrecen optent pour la religion réformée, ce qui vaudra à la ville le surnom de « Rome calviniste ». Le Collège Réformé est fondé en 1538 et est encore en activité de nos jours. Sa réputation concernant la qualité de ses enseignements n’est plus à faire.

Durant la Révolution de 1848, Debrecen est le siège de l’Assemblée nationale. C’est à Debrecen que la déchéance de la Maison Habsbourg est votée et que Kossuth est proclamé (pour une très courte durée) Gouverneur de Hongrie. Après la première Guerre Mondiale, Debrecen devient une ville frontalière et connaît une nouvelle période de développement. La seconde Guerre Mondiale cause énormément de dégâts matériels. Aujourd’hui deuxième ville de Hongrie par son nombre d’habitants, Debrecen reste une ville qui compte, notamment en tant que centre culturel et universitaire.

A voir (suggestions) :

Grande église réformée
Bibliothèque du Collège Réformé
Musée Déri (abrite différentes collections notamment une galerie de peinture, ou une collection ethnographique)

Grande Eglise réformée Debrecen

Vue de la Grande Eglise réformée

MISKOLC

Département de Borsod-Abaúj-Zemplén - 185 000 habitants

Située au cœur d’une région riche en ressources naturelles (gypse, silice…) parfois surnommée « Ruhr hongroise », Miskolc est un ancien grand centre industriel né des conséquences du Traité du Trianon de 1920 qui fit passer de l’autre côté de la frontière les activités industrielles existantes avant-guerre. Elle est souvent décrite comme une ville en déclin malgré un renouveau notamment de l’activité universitaire dans les domaines de la recherche et du développement. Par ailleurs, située au pied du massif des Bükk, on peut faire depuis Miskolc de nombreuses excursions.

A voir (suggestions) :

Eglise orthodoxe
Musée Ottó Herman (collection d’objets préhistoriques ainsi que de tableaux et d’art populaire)

Dans les environs :

Château Diósgyőri
Excursion à Lillafüred
Centre thermal de Miskolctapolca

chateau Diosgyöri

Vue du Château Diósgyőri

SZEGED

Département de Csongrád - 168 000 habitants

Agréable ville frontière où se rejoignent la Hongrie, la Roumanie et la Serbie, Szeged est surnommée « la ville sauvée des eaux ». En effet, en 1879, une inondation sans précédent raya quasiment la ville de la carte. Parmi les quelques 5 000 maisons que comptait la ville, seules 265 résistèrent aux flots déchaînés. Beaucoup pensent alors que la ville ne s’en remettra pas, mais c’était sans compter sur la détermination des habitants. De nombreuses villes européennes apportèrent leur aide, récompensées par des boulevards et avenues baptisées à leur nom. En 1970, la rivière à nouveau en crue atteignit un niveau encore plus élevé. Heureusement, les habitants avaient, lors de la reconstruction, pris la mesure du risque. Les digues avaient été renforcées et les habitations construites à un niveau supérieur.

A voir (suggestions) :

Le cœur de ville
Le quartier universitaire
La nouvelle synagogue

PÉCS

Département de Baranya - 162 000 habitants

Abritée par le massif des Mescek, située tout au Sud de la Hongrie, Pécs bénéficie d’un climat particulièrement agréable et d’une atmosphère très chaleureuse. Pécs a d’abord été ville romaine (Sopianae) avant d’être conquise par les Magyars au 9ème siècle. Sous l’influence d’Etienne 1er, Pécs devient diocèse et se développe. C’est là qu’est fondée la première université de Hongrie en 1367. En 1543, les Turcs s’installent dans un centre ville vidé des ses habitants et firent de Pécs un centre administratif et culturel. Les églises sont transformées en mosquées ou détruites. Libérée en 1686, elle reprend lentement vie avec l’arrivée d’émigrants venus d’Allemagne et de Bohême. Pécs est aujourd’hui une ville universitaire et culturelle renommée. Elle sera d’ailleurs Capitale européenne de la Culture en 2010.

A voir (suggestions) :

Basilique Saint-Pierre
Musée Csontváry
Musée Vasarely
Musée des Céramiques Zsolnay
Ancienne Mosquée
Jakovali Hasszan Dzsámi (monument islamique le mieux conservé de Hongrie)

Ancienne Mosquée Pécs

Place principale de Pécs avec l'Ancienne Mosquée

GYŐR

Département de Győr-Moson-Sopron - 130 000 habitants

Győr est la ville des trois rivières, située au confluent d’un bras du Danube, du Mosoni-Duna et des rivières Rába et Rábca. Ce serait la ville qui aurait le plus de bâtiments anciens après Pest et Sopron.

A voir (suggestions) :

La vieille ville (nombreux édifices de style baroque)
Collection Imre Patkó (à l’intérieur de la « maison à la souche de fer » - Vastuskós ház)
La Cathédrale (et notamment le buste en hermès de László 1er)

Cathédrale Györ

Vue de la Cathédrale de Győr